AAPPMA Lacs et Torrents

Protégeons nos frayères !

Les truites fario se reproduisent entre octobre et décembre sur la haute Isère. 
Avant cette période appelée frai, les truites entament une période de migration en remontant l'Isère mais également les divers torrents et ruisseaux appelés affluents (comme Le Versoyen, Le reclus, etc...), afin de trouver un substrat adéquat (fonds de graviers et de galets stables) garantissant la tenue des œufs dans les frayères lors d'épisodes de hautes eaux et de faibles crues. Les femelles choisissent des substrats non colmatés permettant une oxygénation optimale des œufs lors de l'incubation. 
Ces zones favorables correspondent très souvent aux radiers et aux plats de faible profondeur (20 à 50 cm). Les frayères (zone de dépose des oeufs) peuvent parfois être observés par une sorte de « tache » plus claire que le fond du lit de la rivière.


Truites fario postées sur une frayère


Couple de truites fario posté sur une frayère. 

La femelle à gauche creuse dans le substrat pour accueillir ses oeufs


Il est donc essentiel de bien connaître la morphologie des secteurs favorables à la reproduction afin d'éviter leur piétinement. 

En effet, le piétinement par un cheval, un chien ou par un homme est largement suffisant pour anéantir une frayère entière avec la perte de toute la progéniture.



Les frayères sont situées au bord de la rivière, d'où l'importance de ne pas marcher dans l'eau pendant la période d'incubation des oeufs (Photo de frayères 2012 sur la Hte Isère)

Beaucoup sous estiment également la période d'éclosion des alevins et par ignorance détruisent des frayères même après l'ouverture de la pêche en première catégorie.

Le développement embryonnaire de la truite est long. Après la dépose des œufs dans les frayères, il faudra environ 400°/jour (soit 400j pour une eau à 1°C ou 200j pour une eau à 2°C, etc…) pour que l'œuf éclose et donne un alevin dit "vésiculé".

Les alevins « vésiculés » incapables de nager restent encore dans les graviers de la frayère pendant plusieurs jours

Un alevin "vésiculé" muni de sa réserve de nourriture ne peut nager, il doit donc rester à l'abris entre les graviers et galets de sa frayère pendant encore 400°/j avant d'être autonome et émerger. Il faut donc au total 800°/j pour que l'œuf devienne un alevin. 

Les suivis thermiques effectués sur de nombreuses rivières de notre département démontrent que les alevins de truites fario du bassin de l'Isère émergent des frayères entre fin-avril et début-mai, bien après l'ouverture de la pêche !!!

Les alevins fraichement sortis des frayères ne font que 1 à 2 cm de long

Afin de protéger les futurs alevins de truites fario, un arrêté préfectoral permanent interdit de marcher dans l'eau sur la quasi totalité de l'Isère après Bourg Saint Maurice jusqu'à Sainte-Foy (Limite Aval : le pont des chèvres sur la commune de Séez - Limite amont : confluence de l'Isère avec le Saint-Claude), de la fermeture de la pêche (Début octobre) jusqu'au 31 mai inclus. Des panneaux ont été implantés le long de la rivière.

Merci également de suivre cette règle dans TOUS les cours d'eau (rivières, ruisseaux et torrents), ce sont vos pêches futures que vous préserverez !!