AAPPMA Lacs et Torrents

Empoisonnement de la retenue du Chevril

 pour un meilleur loisir pêche

         Les nombreuses retenues Edf font aujourd’hui partie intégrante des paysages des hautes vallées, mais sont aussi des sites de pêche réputés bien au- delà du département de Savoie.

        A l’image des plans d’eau de Roselend, Plan d’amont , Bissorte, Mt Cenis, pour ne citer que quelques uns d’ entre eux, le Chevril fait l’ objet d’ une attention particulière de la part de la Fédération Savoie pour la Pêche et la Protection du Milieu aquatique.

Une gestion piscicole complexe et qui évolue.

         En effet, chaque retenue est particulière et la gestion piscicole doit prendre en compte plusieurs facteurs et répondre à plusieurs questions : quels poissons introduire ? A quel stade de grossissement ? Quelle quantité ? Quand ? Par ailleurs, le contexte du Chevril n’est plus le même. Dans le passé, les vidanges décennales remettaient le cheptel piscicole à un niveau zéro, obligeant à le renouveler par des ré-empoissonnements massifs.  Or, en 2010 la vidange a pu être évitée grâce à un examen de l’ouvrage et des organes connexes, par des engins subaquatiques. A priori, depuis 2000, l’année de la dernière vidange, la structure de la population piscicole évolue vers une proportion plus importante de truites de plusieurs kg qui sont des prédateurs redoutables vis-à-vis de leurs congénères, mais aussi des poissons très difficiles à prendre !

         En fonction de ce nouveau contexte, la Fédération de Pêche a modifié la gestion du Chevril.

 

 Des Ombles chevalier et des sommes considérables.

         Il a été décidé d’arrêter l’empoissonnement en Truite fario, dont l’espèce restera cependant présente du fait de sa reproduction à l’amont de la retenue et d’introduire des Ombles chevalier.  Ce poisson a un double avantage : poisson de profondeur, il ne rentre pas en concurrence avec la Fario et l’Arc en ciel et il a la possibilité de se reproduire dans le Chevril.

         Le 5 juillet 2012, la fédération a livré 13 000 Ombles de 5 cm environ (dits 0+) et 150 kg d’Ombles chevaliers de 20 cm ( 1 +), le tout provenant de l’ INRA de Thonon.

Introduction d'Ombles chevaliers 1 + (20cm) dans la retenue du Chevril


Introduction d'Ombles chevaliers 0 + (5 cm) dans la retenue du Chevril


Les bénévoles de l'AAPPMA ainsi que le personnel de la fédération de pêche Savoie toujours présents pour vous satisfaire !


         Cet été, en deux fois, seront déversés 420 kg de Truites Arc en ciel de plus de 25 cm, complétés après la fermeture de 700 kg de truitelles de la même espèce, pour un coût total dépassant 10 000 € (en 2011 : 7 920 €).

         L’effort de la Fédération départementale de pêche s’affirme aussi dans la gestion de la retenue des Brévières qui chaque année reçoit 250 kg d’Arc en ciel maillées et 1500 truitelles de la même espèce pour une somme de 1 500 €.

         Au vu de la fréquentation du Chevril et des autres plans d’eau d’altitude, la pêche continue de s’affirmer comme un loisir très attractif vis-à-vis des locaux et des touristes. Le plaisir d’être au bord de l’eau dans de superbes paysages et le coût modique des permis expliquent cela.

        Avec une carte de pêche adulte de 70 €, valable plus de 200 j, dont plus de 4 mois avec deux cannes sur le Chevril, que peut rêver de plus le pêcheur du canton de Bourg St Maurice ? Sinon maîtriser un des « monstres «  qui hantent les profondeurs de cette retenue !       


Réglementation de la pêche au Chevril et de la Sassière :

Ces retenues font parties du domaine public

- Tout pêcheur possédant un permis délivré par une AAPPMA a droit à une seule canne.

- Avec la carte départementale Savoie, possibilité à 2 cannes (Avec un permis délivré par l’ AAPPMA « Lacs et Torrents « , 2 cannes également) 

- 6 poissons/jour/pêcheur.

- Taille légale : 23 cm (sauf 35 cm pour le Cristivomer)

 
Pour tout renseignement : www.savoiepeche.com