AAPPMA Lacs et Torrents

Reconnexion du bras de l'Eglise sur l'Isère (2012)


Le prélèvement de matériaux et la présence de nombreux barrages le long de l'Isère ont entraîné un enfoncement important de son lit (parfois de plus de 1 mètre !) déconnectant une grande partie des bras et des principaux affluents. Ce phénomène a induit une perte importante d'habitats pour les alevins de truites et empêche les géniteurs de truites fario de remonter lors du frai. La reconnexion de ces bras et des affluents sur l'Isère est donc une de nos priorité.

Du 24 septembre au 28 septembre 2012 ont eu lieu des travaux sur un bras secondaire de l'Isère, situé à côté du torrent de l'Eglise. L'objectif a été de réalimenter ce bras qui n'était plus en eau lorsque le débit était inférieur à 15 mètres cube environ. Ce bras rejoint le torrent de l'Eglise 150 m en aval. Sa remise en eau permettra de créer de nouvelles zones de frayères, des habitats pour les futurs alevins de truites et permettra également de créer une zone d'appel efficace pour la migration des poissons lors du frai dans le ruisseau de l'Eglise, classé depuis 1994 en Arrêté de Protection de Biotope.


Grâce au une nouvelle fois au contrat de bassin Isère, ce projet a été porté par la MIHT (Maison de l'Intercommunalité de Haute Tarentaise), sous maîtrise d'ouvrage par la Fédération de Savoie pour la pêche et la protection du milieu aquatique.


Voici un petit reportage photos expliquant l'avancée des travaux : 


Une partie de la végétation a été retirée afin de pouvoir accéder au bras 



Le lit du bras secondaire a été légèrement élargi afin d'accueillir un débit plus conséquent 



Le bras sera alimenté par trois arrivées provenant du lit principal de l'Isère. (Ici, une petite quantité d'eau alimentait le bras car le débit de l'Isère était important ce jour là)



AVANT

Le bras avant la reconnexion avec l'Isère. 

(En arrière plan sur la photo ci-dessous, vous pouvez apercevoir l'Isère)




APRES

Le bras après reconnexion avec l'Isère (Ce jour là, l'Isère était à 12 mètres cube)


Le bras en limite amont après reconnexion avec l'Isère 


 


AVANT


APRES

A gauche,le bras secondaire de l'Isère de nouveau alimenté en eau, 

et à droite le ruisseau de l'Eglise.



     Le bras limite aval rejoignant le lit principal de l'Isère



Des blocs ont été également déposés dans le lit du bras afin de diversifier les écoulements et créer des zones d'habitats pour le poisson


Un peu d'huile de coude et voilà le résultat ! 

Depuis le début de l'année, ce sont au total TROIS bras secondaires qui ont bénificié de travaux : le bras du Ranch, le bras d'Arc Aventure dont les entonnements ont été améliorés et maintenant le bras du torrent de l'Eglise, totalement réactivé, créant ainsi de véritables refuges pour nos futurs alevins de truite fario sauvages !


Un projet de reconnexion d'un quatrième bras sur le lit de l'Isère au niveau de Hauteville-Gondon est actuellement en cours d'élaboration.


Le 30 septembre 2012