AAPPMA Lacs et Torrents

POUR FAIRE DE L’ARGENT, LES TORRENTS DE TARENTAISE SERONT- ILS DEFINITIVEMENT SACRIFIES ?

Après 1945, les grands aménagements hydroélectriques ont permis à la France  de se reconstruire. La Tarentaise a contribué à cet effort nécessaire, parfois douloureusement sur le plan humain mais, toujours en impactant de manière irrémédiable, les eaux souterraines et celles de ses cours d’eau, désormais  presque tous artificialisés.

Aujourd’hui, doit – on accepter de livrer ce qui reste de nos torrents, à des compagnies privées qui  ont uniquement des visées financières?

Certes, elles contribuent à produire de l’énergie hydroélectrique dite verte, mais dans une proportion très faible, alors que leur objectif est d’engranger des revenus, grâce  à un prix de rachat très avantageux de leur  production électrique*.

Le bassin versant  de la  Hte Isère peut-il subir de nouveaux prélèvements ?

Du fait des captages Edf, pour les aménagements de Tignes – Malgovert et Roselend- La Bathie, de nombreuses sources ont été asséchées, et les torrents réduits  à des débits très insuffisants. En effet, la réglementation impose pour les prises d’eau des équipements stratégiques, de laisser  au torrent 1/ 20 ième  du débit moyen annuel, c'est-à-dire pour un débit de 100 litres / seconde, 5 litres/seconde (un demi- arrosoir !).*

Des torrents sont parfois doublement artificialisés : par des prises d’eau Edf à l’amont et des prélèvements plus à l’aval, pour des microcentrales, comme par exemple sur le torrent des Glaciers, ou le Ponturin.

Or, une compagnie privée va présenter deux projets : un  à la mairie de Montvalezan (torrent des Moulins) et le deuxième  à la mairie de Bourg St Maurice (torrent du Charbonnet).

Vont-elles donner  leur accord au demandeur pour qu’il puisse lancer les  premières investigations et l’ avant- projet?

Il faut savoir que toutes les études concluent toujours à des impacts minimes sur les milieux  aquatiques et terrestres, et  le  projet, alors  conforme au cadre réglementaire,  est validé par les services de l’Etat !

Par ailleurs, une  baisse  possible du prix de rachat de leur électricité pousse les aménageurs à vite présenter leurs projets, avant qu’il soit trop tard…d’où une accélération du nombre de  démarches et d’opérations*

Le torrent du Charbonnet, exceptionnellement, est encore vierge de tout aménagement, sauf  2 prélèvements en eau potable. Celui des Moulins est déjà fortement impacté par deux prises d’eau Edf, en direction de l’aménagement de Roselend.

Or, ces deux cours d’eau abritent  une vie piscicole de truites fario, issues de la reproduction naturelle (gestion  dite patrimoniale, puisque sans déversements). Cette gestion  est devenue progressivement un atout considérable vis-à-vis du tourisme pêche, et aujourd’hui, l’ Aappma Lacs et Torrents vend  50 % des cartes de pêche à des visiteurs (sans compter les détenteurs  de la carte départementale Savoie ou du timbre réciprocité  Hte Savoie, qui viennent « librement » pêcher, dans le canton de Bourg St Maurice).

Mais  protéger ce qui reste  de nos cours d’eau  n’a pas qu’un intérêt piscicole et halieutique. Ils sont, avec  les alpages , les forêts, les glaciers, les sentiers, les chapelles , les villages, une image de la Tarentaise, et sont ,comme tous ces  précieux éléments paysagers, vecteurs  de l’ attractivité touristique estivale.  Eux aussi constituent  notre patrimoine et  notre  identité montagnarde.

L’Aappma Lacs et Torrents, avec l’aide d’habitants de Montvalezan- La Rosière, a lancé une campagne d’information, afin d’alerter les citoyens et les élus de cette commune, sous forme d’affiches et d’un courrier à envoyer au conseil municipal.

Ensuite, elle va essayer d’étendre l’action aux communes voisines et bien sûr, à celle de Bourg St Maurice, concernée directement par le Charbonnet.    

Jean-Yves Vallat.                       


Nota :

*  Le règlement imposé aux microcentrales  est un débit réservé de 1/ 10 iéme (et non de 1/ 20 / ième pour les installations stratégiques).

 *  Pour chaque installation, une redevance est versée par l’aménageur à la commune concernée.

Le projet du Nant de Tessens (Aime) a été validé par les services de l’ Etat.

 * Le projet du Torrent des Villards (Bonneval Tarentaise) est en cours d’ instruction .

 * Le torrent de Bonnegarde (Aime et Macot- La Plagne) va être  l’objet d’une demande d’étude.